Ma Fontamara

Pour inventer demain

Ma Fontamara

mars 4, 2021 Stories 0

Si pour certains Fontamara évoque les bouchons permanents, l’odeur fétide du marché de poissons et l’insécurité, pour ceux qui y vivent, c’est l’un des plus beaux quartiers de la zone métropolitaine. 

Je vis à Fontamara. J’y suis né. Avec les bouleversements provoqués par les groupes armés créant un climat de peur et occasionnant des victimes en vie humaine, beaucoup de résidents ont quitté la zone pour des destinations moins stressantes. J’y pense, moi aussi.

Fontamara a un pied dans la commune de Port-au-Prince et l’autre dans la commune de Carrefour. C’est en réalité, une zone résidentielle, (ou ça l’était) avec des rues intérieures propres et paisibles. Contrairement à d’autres endroits de la zone métropolitaine, l’eau ne manque jamais. Le quartier a son parc où les petits s’amusent quand les grands se tiennent la main.

Il faut aussi compter l’Hôtel Royal Haitian qui accueille de grands évènements et une salle de sport ouvert au grand public. À quelques pas, en direction de Port-au-Prince, se trouve la fameuse poissonnerie s’étalant sur une partie de la route. Réputé comme étant la meilleure poissonnerie de la capitale, les acheteurs viennent de partout pour s’y approvisionner avant même le lever du jour. Financés par les Fonds PetroCaribe*, les travaux de construction du « marché Poisson » sont à l’arrêt depuis quelques années.

L’on raconte qu’autrefois, habiter du côté sud de la capitale était comme un privilège. Aujourd’hui, c’est une malchance. Il faut bien planifier ses entrées et sorties ou penser à l’endroit alternatif où passer la nuit au cas où.

Bouchons, insalubrité mais surtout insécurité, je songe moi aussi à quitter Fontamara vers… Mais vers où justement ?

Sarah Paméla Océan

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *